Le débistrage, définition, ses raisons, causes et conséquences.

Le débistrage c'est quoi ?

  • Le débistrage est indiqué quand le ramonage n'est pas suffisant

    pour évacurer les déchets de combustion et que l'évacuation des fumées se fait mal.
  • C'est une prestation complémentaire au ramonage nécéssaire (indispensable) et obligatoire quand le conduit de fumée est obstrué.
C'est le signe que trop de bistre et de goudron se sont formés.

Le débistrage est réalisée par un technicien qualifié

, qui a l'aide d'une machine-outil spécialisée, enlevera par martèlement le bistre -goudron- durcie contre les parois.
Cet appareil nommé débistreuse est équipé d'une tête rotative tourne à plus de 1400 tours par minutes.
Lors de cette opération qui dure plusieurs heures, il faudra évacuer plusieurs sacs poubelle de déchet qu'il emmener à l'incinération.

Par la suite votre conduit de fumée aura fait peau neuve et fonctionnera pleinement.

  • Le ramoneur étudiera alors les causes de cet encrassement et vous expliquera alors quel changement serait bénéfique.

Consulter le tuto agréments

: cliquez ici


Quand débistrer ?

Lorsque les parois internes d’un conduit de fumée sont recouvertes d’une épaisseur importante de bistre dur.
Le goudron a tellement durcie que les outils classique de ramonage glissent dessus.
  • Les fumées du conduits s'évacuent très mal et vous courez un risque d'intoxication et d'incendie.


Il existe deux cas de figure où il devient nécessaire de procéder au débistrage d'une cheminée :
  • Lorsque l'on veut installer un tubage dans un conduit maçonné

    (afin de d'en améliorer l'isolation, l'étanchéité, adaptation à un nouvel équipement...)
  • Lorsque le conduit n'évacue plus les fumées correctement.



Comment ca se passe?

L'outils adéquate est une débistreuse ; grâce à l'action rotative de sa tête elle va venir percuter le conduit, et faire tomber le bistre.
  • L'emploi d'une débistreuse permet d'enlever jusqu'a 95% des dépôts.



A savoir sur le débistrage

Le débistrage est obligatoire

:
  • avant un tubage dans un conduit déjà utilisé.

  • lorsque le ramonage s’avère inefficace

Cette action nécessite la protection de la zone de travail et l’accessibilité du conduit car il s’effectue obligatoirement par le bas du conduit.
Les dépôts de bistre et de goudrons sur les parois d’un conduit sont les principaux facteurs de feu de cheminée.
  • A l'image du ramonage,

    le débistrage ne peut être effectué que par une entreprise qualifiée.

Après le débistrage il est conseillé d'effectuer un essai d'étanchéité.
Il est nécéssaire au préalable de l'opération de s'assurer que le conduit résistera à la pression mécanique de la débistreuse (examen visuel du conduit).
Si le dépôt de bistre est peu important, on peut conseiller un traitement chimique préventif en poudre. Il permet de neutraliser les bistres et les goudrons par catalyse sans endommager les conduits.
  • Si le conduit semble fragilisé par le temps il est recommandé se s'

    assurer de son étanchéité par le biais d'un test fumigène

    .
    En effet le débistrage évacue le bistre mais il a pu se former à la suite d'une fuite dans le conduit.


Qu'est ce que le bistre ?

le bistre est généralement apparenté à du goudron durci.
Il s'agit d'un liquide à forte teneur en eau, chargé de particules de carbone et d'huile qui s'oxyde au contact de l'air.
  • Les dépôts de bistre sont très dangereux.

    Il est inflammable à partir de 130°C.
Le bistre est souvent responsable des feux de cheminée dans la mesure où on ne les nettoie pas.
Quand les parois de votre conduit de fumée sont recouvertes d'une couche de bistre, au point que le ramonage traditionnel devient difficile ; il faut faire un débistrage.


Comment se forme le bistre ?

  • Un conduit mal isolé.

    Le choc thermique entre les fumées chaudes et le conduit froid provoque une condensation à l’origine des bistres et des goudrons.
  • Un conduit surdimensionné.

    Dans ce cas, il a tendance à s'encrasser plus facilement.
  • Mauvaise utilisation

  • Il faut allumer un feu progressivement, à l'aide d'allume-feu et de petit bois. Il ne faut pas atteindre le point de rosé rapidement car le bois évacura toute son humidité d'un coup.
  • Une combustion ralentie favorise l'encrassement.
  • Refroidissement des fumées

Si dans le conduit

les fumées ont du mal à s'évacuer

(défauts d'isolation, raccordement trop long, matériaux du conduit inadapté)
  • Un bois mal adapté.

  • Utiliser du bois sec.

  • - Le taux d'humidité du bois ne doit pas être supérieur à 20%.
    Utiliser un bois humide c'est l'assurance de voir son conduit s'encrasser.
  • - Limiter au maximum l'utilisation de bois résineux (pin, sapin, épicéa...)


Conséquences du bistrage

  • Défaut de tirage et ou refoulements
  • Dégagement d'odeurs putrides
  • Altérations prématurée du conduit de fumée (interdisant toute possibilité de réhabilitation)
  • Dégradation des joints (atteinte à l'étanchéité du conduit)
  • Dégradation dans l'environnement du conduit (cloisons, finissions)


Pour une question plus technique ou un rendez-vous.

Contactez nous par email et nous vous répondrons très vite.

Cliquez ici

Revoir tous nos services complémentaire au ramonage.

Cliquez ici